Page:Rabelais marty-laveaux 05.djvu/308

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


2 4 8

ESSE — ESTAT

Esse. Ais. «… de fortes tables & ejfes… » III, 397. Voir Aisse.

Esselle. Aisselle. «… couffons en forte de carreaulx, lefquelz on mift foubz les ejfelks. » I, 31.

Essence. Seconde essence. «… le- quel (vin) on garde ici à voftre venue, comme… vne féconde voire quinte ejfence. » III, 380- 381.

Quinte essence. « Comment nous arriuafmcs au Royaume de la Quinte Ejfence, nommée ente- lechie. » III, 69. Voir la Table des noms propres. «… faire vne compaclion, ou bien vne diflb- lution d’vne quinte ejfence. » III, 283. Voir A bs trac leur.

Sexie essence. « Parmy eux rè- gne la Sexte ejfence… » III, 45 et IV, 323.

Essential. Qui est relatif à l’es- sence, à la nature intime des choses. «…effentiale définition. » II, 421.

Essor. «… oizeaux aguars, pere- grins, ejfors… il domeftique & appriuoife… » II, 471.

EssuÉ. «… eftoient tresbien effue^, & frottez… » I, 87.

Essueil. Seuil. «… Vefjueil de chafeune porte… » III, 142.

Essuer. «… faignans ce pendent de s’effiler les ceilz, comme s’ilz euffent ploré. » II, 460.

Essyant. Voir p. 6, col. 1.

Estaché. Attaché. «… fut la forme d’icelle… bien ejtachce ioyeufement à deux belles bou- cles d’or… » I, 32.

Estaffier (Stajficre, Italien. Valet tenant l’étrier. Voir Estapbe). v… pages isie/tii (fiers… » 111,400. L’estaJJier de saint Martin. Le diable. « Que fçauons nous fi Yeftaffier de faincl Martin nous braffe encore quelque nouuelle oraige ? » II, 352.

Estafillade (Stajfxlata, Italien.

Coup d’étrivière). «… des quelles par auant eftoit aduenue Yejtafillade au LangraufTd’Effe. »

II, 334. « En fécond feruice fu- rent feruies… Des ejtafdlades. »

m, 219-220.

Estaige. « Les offices hors la tour

Hefperie, à fimple ejtaige. » I,

200. Voir Disparti. Estail. Étai. « Voyez la roiddeur

des ejtail^, des vtacques, & des

feoutes. » II, 501. Estain. «… ejtain Iouetian… »

III, 159.

Estamé. « C(ouillon) ejiamé. » II, 128.

Estamet. Etoffe de laine. « Pour fes chauffes feurent leuez vnze cens… aulnes… à’ejlamet blanc… » I, 32.

Estamine. «… fines gens… pafTez par ejtannnc fine. » III, 105.

Estandart. «… il n’eft vmbre que à’ejlandarti… » I, 347.

Estant. «… matines eftantes our- lées d’vne, ou trois leçons feu- lement… » II, 80.

Estanterol (Stentiirolo, Italien. De stendale, étendart). L’en- droit de la poupe où était arboré l’étendard. « Gymnafte, icy fus Yeflanterol. » II, 340.

Estaphe (Staffa. Italien. Ëtrier). « l’y vy la my-carefme à cheual : la my-aouft, & la my-mars luy tenoient Vejtaphe. » III, 121.

Estappe. «… porter viures & munitions es ejlappes dreffées fuslavoie militaire… » III, 243.

Estât. «… fi à aulcun… eftoit décrété qu’il entraft à Rome en ejtat triumphant, il y entroit fur vn char… » I, 41. « On temps… que Iuppiter feift Vejlat de fa maifon Olympicque… » II, 61. « C’eftoit Vejlat du procès… » 207. «… le medicin… reueftu de… robbe à quatre manches, comme iadis eftoit Vejlat… »