Page:Racine - Les Plaideurs, Barbin, 1669.djvu/40

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LA COMTESSE

Fou vous-même ! Madame ! Et pourquoi me lier ?

CHICANEAU

Madame…

LA COMTESSE

Madame… Voyez-vous, il ſe rend familier.

CHICANEAU

Mais, madame…

LA COMTESSE

Mais, madame… Un craſſeux, qui n’a que ſa chicane,
Veut donner des avis !

CHICANEAU

Veut donner des avis ! Madame !

LA COMTESSE

Veut donner des avis ! Madame ! Avec ſon âne !

CHICANEAU

Vous me pouſſez.

LA COMTESSE

Vous me pouſſez. Bonhomme, allez gardez vos foins.

CHICANEAU

Vous m’excédez.

LA COMTESSE

Vous m’excédez. Le ſot !

CHICANEAU

Vous m’excédez. Le ſot ! Que n’ai-je des témoins ?