Page:Rebière - Mathématiques et mathématiciens.djvu/68

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
55
MORCEAUX CHOISIS ET PENSÉES

La science, en tant qu’elle n’envisage que les éléments isolés de l’objet, peut être nommée statique ; en tant qu’elle compare les éléments et cherche comment les variations des uns déterminent les variations des autres, elle est dynamique, car elle représente alors le mouvement même des choses et les suit dans leur développement. Cette distinction fondamentale permet de classer les connaissances humaines en deux catégories bien nettes et en montre aussi le point de contact : le nombre, ou rapport invariable, la fonction, ou rapport variable, résument en deux mots les deux faces de la science.

Laugel.

On étudie, en mathématiques, une fonction pour elle-même. Peut-être plus tard un phénomène mieux connu s’exprimera par cette fonction. Béranger a dit :

Combien de temps une pensée,
Vierge obscure, attend son époux !


Les nombres imitent l’espace qui sont de nature si différente.

Pascal.