Page:Reclus - L'Homme et la Terre, tome III, Librairie universelle, 1905.djvu/479

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
459
arabes protecteurs des sciences

auraient en effet servi pendant six mois — sans doute avec d’autres matériaux car le parchemin brûle mal — à chauffer les bains d’Alexandrie[1].

D479- intérieur de la mosquée de cordoue -liv3-ch4.jpg

Cl. J. Laurent y Cia

intérieur de la mosquée de cordoue.


Mais cet exemple est unique dans l’histoire de l’Islam, et l’on peut en citer des milliers d’autres témoignant au contraire de l’extrême sollicitude des musulmans pour les recherches scientifiques. Même la pensée libre eut aussi ses champions : à côté de tous les

  1. Draper, Histoire des Conflits de la Science et de la Religion, pp. 73, 74.