Page:Reclus - Le Rhin français.djvu/71

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


les alliances se nouent et se dénouent ; l’honneur manque souvent et l’intérêt décide presque toujours.


XXII. Avant l’annexion, le protectorat.

Tout le monde comprend fort bien que l’annexion des pays cisrhénans ne sera pas le coup de massue, le déclic de la guillotine.

Elle commencera tout naturellement par le protectorat et par l’union douanière.

Ce protectorat sera quelque chose comme la tunisification que les Allemands nous interdisaient avec tant d’arrogance au Maroc.

Occupation militaire solide, avec têtes de pont sur le fleuve ; respect