Page:Recueil des Historiens des Gaules et de la France, tome1.djvu/33

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
xxiij
PRÆFATIO.


lorsque dans son Livre intitulé, Antiquité de la Nation et de la Langue des Celtes, autrement appellés Gaulois, il fait venir les Gomerites de l’Asie, qu’il les conduit comme par la main dans le pays qu’on a appelle Gaule ; lorsqu’il recherche scrupuleusement les noms qu’ils ont eus, et l’étymologie de ces noms ; lorsqu’il examine soigneusement les terres qu’ils ont parcourues, et où ils ont fixé leur demeure ; il nous donne à la vérité de grandes preuves de son érudition, mais (ne lui déplaise) il se livre trop aux conjectures : et pour le faire voir, il ne faut qu’exposer son sentiment en abrégé.

Opinion du P. Pezron sur l’origine des Gaulois.Les Gomerites donc, si nous en croions le P. Pezron, habitérent la Margiane, la Bactriane et la Sogdiane. Ceux des Gomerites, qui avoient occupé les Provinces situées au nord de la Medie et du mont Taurus, furent appellés Scythes avec les autres Peuples septentrionaux. Ce qui est si vrai, dit Dom Pezron, que lorsqu’ils passèrent en Europe, et qu’aiant pris le nom de Celtes, ils s’y établirent, ils furent appellés Celto-Scythes par les anciens Grecs. Les Gomerites, qui habitaient la Margiane, pays riche et fertile, s’étant infiniment multipliés, ne vécurent pas long-tems dans le repos et la tranquillité : la jalousie et les dissensions s’étant glissées parmi eux, ils se divisérent en plusieurs factions, en sorte que ceux qui se trouvèrent les plus foibles, soit en force, soit en nombre, furent contraints de quitter le pays. Ces fugitifs aiant passé les vastes montagnes qui sont au midi de la Margiane, entrèrent dans un pays alors occupé par les Medes, et ils s’y établirent. Et comme ils avoient été chassés de leur pays, ils furent appellés Parthes, comme si vous disiez, séparés des autres, bannis, exilés : car encore aujourd’hui Parthu signifie séparer, diviser en