Page:Renan - Histoire des origines du christianisme - 6 Eglise chretienne, Levy, 1879.djvu/379

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


pour que l’opinion catholique pût être ébranlée. Marcion ne fut donc qu’un simple chef de secte. Sa secte, il est vrai, fut de beaucoup la plus nombreuse avant celle d’Arius. La rage avec laquelle l’orthodoxie le poursuivit est la meilleure preuve de l’impression profonde qu’il fit sur l’esprit de ses contemporains.