Page:Revue des Deux Mondes - 1841 - tome 27.djvu/285

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


grands potentats. Les femmes des moindres conseillers ne se montrèrent plus en public qu’avec un cortège fastueux d’esclaves, resplendissantes de l’éclat des diamans et des pierres précieuses, et traînées dans des chars dorés ou de superbes palanquins. Les tables furent surchargées de ce que l’Europe et l’Asie fournissent de plus rare et de plus exquis, et l’on remplaça les eaux de Batavia, regardées avec raison comme malsaines ou peu agréables, par celles de Seltz, arrivées à grands frais du fond de l’Allemagne. Sans respect pour les mœurs et la religion, les premiers personnages de la ville avaient des sérails de plus de cinquante femmes assorties, depuis le teint des Européennes éblouissant de blancheur jusqu’à l’éclat du marbre noir des Indiennes de l’Afrique. Cependant les appointemens des divers agens de la compagnie avaient été fixés à un taux très modique et conforme à la parcimonie et à la frugalité connues de ces commerçans républicains. Les concussions, les gains illicites durent donc suppléer à la modicité des appointemens, et l’insalubrité du climat de Batavia ajoutait encore au désir et au besoin de faire une fortune. »

La révolution française, la conquête de la Hollande qui en fut la suite, et la guerre maritime que l’Angleterre soutint contre nous, laissèrent les colonies néerlandaises de l’archipel d’Asie dans un état provisoire qui dura jusqu’à la paix de 1814 [1].

Cependant la domination britannique avait fait depuis quelques années d’immenses progrès dans l’Inde. Vers la fin du siècle dernier, à peine les Anglais s’en furent-ils rendus les maîtres absolus, qu’ils sentirent le besoin de prendre dans l’archipel d’Asie une position en harmonie avec ce nouveau développement de leur puissance maritime et commerciale. Aux deux comptoirs sans importance qu’ils possédaient à Kedah dans la péninsule malaye et à Bencoulen dans l’île de Sumatra, ils ajoutent un établissement fondé sur une vaste échelle dans l’île du prince de Galles, située près la côte occidentale de la péninsule malaye. La guerre contre la Hollande, devenue province française, leur donne successivement Malaca, Java et les Moluques. Lorsque la paix de 1814 leur enlève ces conquêtes, ils conservent la péninsule malaye dont la possession les rend maître de la navigation du détroit de Malaca, et fondent la colonie de Singapore dans l’île de ce nom. Placée à l’extrémité de la péninsule malaye, cette île com-

  1. La compagnie des Indes fut abolie à cette époque ; depuis lors, le gouvernement néerlandais gouverne directement ses colonies, et les administre avec une sagesse et une habileté remarquables.