Page:Revue des Deux Mondes - 1859 - tome 23.djvu/393

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chancelier, dont le plus gros crime, entre nous, est d’avoir, dans les cinq ou six dernières années, été seul à recueillir les largesses du maître [1] : « Delva, croix d’honneur toué (à toi), perdu dans cinquième. » — Geffrard parvint à faire évader Delva dans la nuit du 18 au 19, et Vil-Lubin dans la nuit suivante. Vil-Lubin, en prenant congé de notre consul-général, lui dit la larme à l’œil : « Consul, je ne sais comment vous remercier de votre hospitalité ; mais acceptez la seule chose que je possède encore au monde. » Et il offrit son coco-macaque à M. Mellinet. Le désir d’empêcher cette double évasion était tel chez le peuple, que les hommes du port, à chaque colis de dimensions suspectes qu’ils embarquaient, le secouaient violemment, puis y appliquaient l’oreille pour bien s’assurer que ce colis ne renfermait ni un ex-grand chancelier, ni un ex-gouverneur.


Nous sortons de l’anormal et du fantasque pour rentrer dans la véritable histoire, et dans l’histoire à son moment le plus intéressant, celui où une agrégation humaine tend à devenir nation. Geffrard commence à peine ; mais, rapprochés les uns des autres, ses premiers actes nous apportent déjà la conviction qu’Haïti a trouvé à la fois en lui l’intelligent trait d’union qu’appelaient d’instinct des élémens jusqu’ici inconciliables et l’homme le plus apte à leur donner séparément satisfaction. Le président Geffrard réunit, avec les moyens d’action et les ressources de popularité qui semblaient être jusqu’ici le lot exclusif des chefs noirs, ces garanties intellectuelles et morales qu’un incurable sentiment de faiblesse a constamment neutralisées ou fait dévier dans le gouvernement des chefs jaunes. Geffrard, c’est Pétion complété. Finissons-en donc, en manière d’épilogue, avec les étranges personnages que sa présence a chassés pour jamais, nous l’espérons, de la scène.

Delva et Vil-Lubin allèrent rejoindre sur le Melbourne le maître qu’ils avaient compromis, et qui, pour ses péchés, le leur rendait maintenant si bien. Celui-ci avait, dans l’intervalle, failli devenir fou : la malle qui luit s’était égarée dans le tohu-bohu d’un embarquement précipité, et Soulouque ne l’avait retrouvée que le lendemain, à fond de cale. — L’ex-chef de police Dessaline et sa femme, sœur de l’impératrice, étaient également à bord. Le Melbourne arriva à Kingston le 22 janvier. Le jeune commandant

  1. L’enquête ordonnée sur la gestion financière du dernier gouvernement s’est limitée aux opérations du cinquième, où Soulouque avait mis de moitié M. Delva. On garde prudemment le silence, vu le grand nombre de gens qu’il faudrait compromettre, sur les affaires de fournitures, qui avaient absorbé, durant plusieurs années, le plus clair du produit des douanes.