Page:Revue des Deux Mondes - 1865 - tome 57.djvu/616

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


LA
CIVILISATION CHRETIENNE
EN ORIENT

L'INDE ANGLAISE SOUS LA REINE VICTORIA

I. On the Aborigines of India, Hogdson, Asiatic Journal 1849. — II. On the Origin and authenticity of the aryan family of languages, by Dhanjibha Framji, Bombay 1861. — III. Campbell, Modern India, 1852. — IV. English Extracts, by major Campbell, Madras 1864. — V. Allen’s. Indian Mail. — VI. The Calcutta Review. — VII. The Journal of the royal asiatic Society, London. — VIII. The Madras Journal of Litter. and Science. — IX. Bahrat-Khand Amrit, journal de la Société indienne d’Agra pour les réformes sociales et religieuses. — X. The Panjab educational magazine. — XI. The Bible or no ! Madras 1864, etc.

Les faits accomplis depuis une dizaine d’années et ceux qui se passent en ce moment même ont produit dans les relations de l’Orient et de l’Occident une sorte de révolution. Les civilisations orientales sont désormais avec la nôtre dans un contact tellement général que leur transformation future ne peut plus paraître une chimère. Dans l’extrême Orient, l’ambassade de M. de Lagrenée, puis à quelques années de distance la guerre des alliés et la prise de Pékin nous ont ouvert la Chine ; les rivages asiatiques qui la continuent vers le sud ont été forcés de nous recevoir, et les peuples qui les habitent commencent à se réjouir de nous avoir pour maîtres ; le royaume bouddhiste de Siam a contracté spontanément avec nous des liens d’amitié que ses ambassadeurs sont venus sceller par un traité solennel. Ainsi les différentes parties de la race jaune qui jusqu’à nos jours avaient vécu dans un isolement systématique acceptent ou appellent notre influence.