Page:Revue des Deux Mondes - 1869 - tome 82.djvu/323

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


même type : remplacez dans l’eau un des atomes d’hydrogène par un atome éthylique, vous avez l’alcool ; remplacez-les de même tous les deux, vous avez l’éther. M. Williamson allait plus loin. Transportant ses idées dans la chimie minérale, il assimilait à la composition de l’eau celle des oxydes, des acides, des sels minéraux eux-mêmes. Remplacez dans l’eau un des atomes d’hydrogène par du potassium, vous aurez l’hydrate de potassium (ou potasse caustique). Remplacez-les de même tous les deux, vous aurez la potasse anhydre. Que, l’un des atomes étant remplacé par du potassium, l’autre le soit par un radical d’acide, vous aurez les sels de potasse [1]. Une vaste famille venait ainsi se ranger autour du type de l’eau, et le système commençait à prendre une grande généralité.

Gerhardt à son tour créa le type hydrogène. Il supposa, comme le faisait également Laurent, que la molécule de l’hydrogène est formée de deux atomes conjugués. Ce gaz à l’état libre constitue donc, à proprement parler, un hydrure d’hydrogène. De même le chlore libre est du chlorure de chlore. Gerhardt rangeait tous les métaux dans le type hydrogène ; il les regardait tous comme formés de deux atomes conjugués, et expliquait ainsi que, dans le type précédent, ils se substituassent naturellement à l’hydrogène [2].

Voilà donc trois types importans mis en évidence. Nous ne les indiquons que par quelques traits principaux ; mais, comme il ne s’agit point ici de faire un cours de chimie, nous en avons dit assez pour les caractériser. Les indications qui précèdent montrent même suffisamment que ces types sont assez généraux pour qu’un très petit nombre d’entre eux embrassent un nombre considérable de corps. Nous pouvons d’ailleurs, aux types qui viennent d’être mentionnés, en joindre un quatrième : ce sera le corps qui est formé d’un atome de carbone, uni à quatre atomes d’hydrogène et qui est connu sous le nom de gaz des marais. En plaçant tout de suite ce

  1. Qu’on nous permette encore quelques notations pour mettre en évidence ce type de l’eau et montrer comment s’y rangent les corps qui viennent d’être mentionnés.
    H - H = O, eau
    C2H5 - H = O, alcool
    C2H5 - C2H5 = O, éther
    C2H30 - H = O, acide acétique
    H - K = O, hydrate de potassium
    K - K = O, oxyde de potassium
    C2H3O - K = O, acétate de potassium
  2. Gerhardt, outre le type hydrogène, qui peut s’écrire H - H, avait encore créé le type acide chlorhydrique ou H - Cl ; mais ces deux types, à vrai dire, n’en font qu’un : dans le second, un atome de chlore est simplement substitué à un atome d’hydrogène.