Page:Revue des Deux Mondes - 1873 - tome 105.djvu/692

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


déjà moins encouragé par elle que par le colonel, qui est un vieil ami du père de ce jeune homme. Hier, — j’avais bien vu qu’elle était agitée lorsqu’elle s’arrêta devant notre porte, — le colonel a parlé de M. Bradley à Marjorie, la pressant d’agréer sa recherche. Marjorie exprima résolument son aversion pour le lieutenant et finit par avouer à son père… en vérité je ne sais trop ce qu’elle lui avoua. La confession dut être assez vague ; quoi qu’il en fût, elle exaspéra le colonel. Je suppose que je suis compromis dans cette affaire, puisque le courroux du père retombe sur moi, — courroux bien peu mérité, car enfin je n’ai pas favorisé de correspondance clandestine, j’ai toujours agi avec la plus grande réserve, je ne puis trouver le moindre défaut à ma conduite. Tout le mal, s’il y en a, est fait par le colonel lui-même. Néanmoins les relations amicales qui existaient entre nos deux maisons vont probablement se rompre. Je t’entends crier : — Le diable emporte vos deux maisons ! — Ce que tu veux, c’est savoir ce qui se passe de l’autre côté de la route. Je te renseignerai de mon mieux. Nous resterons ici jusqu’à la seconde semaine de septembre. N’imagine pas de venir me retrouver… Le colonel Daw est assis sur la piazza d’un air assez féroce. Je n’ai pas vu Marjorie depuis que nous nous sommes quittés dans le jardin.


XII.
EDWARD DELANEY A THOMAS DILLON, MADISSON SQUARE, NEW-YORK.


30 août.

Cher docteur,

Si vous avez quelque influence sur Flemming, veuillez en user, je vous prie, pour l’empêcher de me rejoindre. Certaines circonstances qui vous seront expliquées sous peu font qu’il est de la dernière importance que notre ami ne mette pas le pied dans ce pays-ci. Je sais ce que le dis quand je vous affirme que l’exécution de son projet aurait des suites déplorables. En insistant soit pour qu’il reste à New-York, soit pour qu’il aille n’importe où dans. l’intérieur, vous lui rendrez, — à lui et à moi, — un service signalé. Bien entendu, mon nom ne sera pas mêlé à vos conseils ; vous me connaissez assez, cher docteur, pour être persuadé que, si je sollicite votre coopération secrète, j’ai des raisons que vous approuverez lorsque vous en serez instruit. La guérison de mon père, je suis heureux de vous l’apprendre, a fait de tels progrès qu’on ne peut plus le considérer comme un malade.

Avec la plus sincère estime, je suis, etc.