Page:Revue des Deux Mondes - 1876 - tome 17.djvu/889

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« L’Hircanie, nous apprend à cette occasion Jenkinson, s’appelle aujourd’hui le pays de Sbirvan. Cette province eut jadis un grand renom. Elle renfermait des cités fortifiées et des villes ouvertes, de nombreux châteaux. Ses rois jouissaient alors d’un immense pouvoir ; ils étaient en état de faire la guerre à la Perse. Aujourd’hui, tout est bien changé. Les cités et les villes, les châteaux même, sont tombés en ruines ; le roi est sujet du sophi qui s’est emparé de ses domaines. La noblesse tout entière à été mise à mort ; les murs des forteresses et des villes ont été rasés, et, à la grande terreur des Hircaniens, on a vu s’élever au centre de Shamaki une tour de pierres de taille ayant pour couronnement les têtes des gentilshommes exécutés par ordre du sophi. Du bord de la mer à la ville de Shamaki, on compte, en se réglant sur le pas des chameaux, sept journées de marche. Une autre ville, Arash [1], se trouve sur les confins de la Géorgie. Arash est la principale cité de l’Hircanie ; elle en est aussi la cité la plus commerçante. C’est là que se fait la plus abondante récolte de soie grège. Les Turcs, les Syriens et d’autres étrangers viennent y trafiquer. Outre la soie, on trouve dans le royaume des noix de galle, du coton, de l’alun, toutes les espèces d’épices et de drogues apportées des Indes orientales ; mais ces épices sont en petite quantité, car on n’est jamais sûr d’en avoir le débit. Non loin de Shamaki, on remarquait naguère un vieux château appelé Gulistan. Les anciens l’estimaient un des plus forts châteaux du monde. Alexandre le Grand l’assiégea longtemps avant de pouvoir s’en emparer. Le sophi l’a fait raser. Dans le voisinage, on rencontrait aussi un grand couvent de femmes, couvent connu au loin pour sa magnificence. La fille d’un roi y était enterrée. Cette princesse avait, dit-on, fait vœu de chasteté ; son père voulut la contraindre à épouser un roi de Tartarie ; elle préféra se donner la mort. Aujourd’hui les jeunes filles viennent une fois l’an aux lieux où on l’inhuma, pour y pleurer son tragique destin. En ce même pays existe une haute montagne ; sur le sommet habitait un géant. Ce géant avait deux grandes cornes, les oreilles et les yeux d’un cheval, la queue d’une vache. Il gardait le passage de la montagne. Un saint homme gravit la colline, combattit le géant et le chargea de chaînes. Les Hircaniens professent une grande vénération pour le saint qui accomplit ce merveilleux exploit, mais il y a aujourd’hui de telles exhalaisons méphitiques sur la montagne, que personne n’en peut approcher. » Qu’a-t-on gagné dès lors à s’emparer du redouté géant ? Le passage en est-il plus libre ?

Après avoir pris congé d’Obdolokan, Jenkinson était retourné à Shamaki. Il y resta jusqu’au 6 octobre, occupé à se procurer des

  1. Arash est située par 40° 33’ de latitude nord, 45° 4’ de longitude est.