Page:Revue des Deux Mondes - 1881 - tome 46.djvu/218

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


REVUE DRAMATIQUE

Porte-Saint-Martin : le Prêtre, drame en 7 tableaux de M. Charles Buet. — Vaudeville : le Voyage d’agrément, comédie en 3 actes de MM. Gondinet et Bisson. — Gymnase : Madame de Chamblay, drame en 4 actes d’Alexandre Dumas. — Comédie-Française : le Fils de Corneille, à-propos en vers de M. Paul Delair.

Un critique allemand payé pour nous connaître, — ou du moins qui le fut et justement par nous, — un Hessois, qui fut professeur à Saint-Cyr et que son pays natal a reconquis depuis dix ans, déclare que, si l’on prend « les centaines de comédies qui, dans les dernières vingt années, ont paru sur la scène française, on trouvera partout la même construction, les mêmes personnages, les mêmes événemens, les mêmes combinaisons, le même langage ; la seule différence est dans la dextérité plus ou moins grande avec laquelle on a exécuté la recette. Le livre de cuisine est toujours le même ; il y a seulement des cuisiniers plus ou moins habiles ; mais si quelque homme de génie se mettait au-dessus de Carême, on ne e tolérerait pas. »

M. Hillebrand est bien honnête de ne parler que des comédies : il aurait pu sans remords y ajouter les drames. N’est-il pas vrai, d’une vérité trop évidente, hélas ! que, pendant vingt ans et plus, les héritiers de Ducange, de Pixérécourt, de Caigniez ont taillé leurs drames sur un même patron, tout comme auprès d’eux, les élèves de M. Scribe faisaient de leurs comédies ? Aux uns comme aux autres l’étoffe importait peu, pourvu qu’elle fût coupée sur le modèle connu, et cousue du même fil qui, chaque fois, était plus blanc. Partout régnait l’intrigue, au détriment de l’observation, au dommage du style. Les personnages de théâtre n’étaient plus des personnes, mais des pions qu’il s’agissait de faire mouvoir sur l’échiquier, de telle ou telle manière, suivant qu’on jouait la partie de drame ou la partie de comédie. La manœuvre en pouvait être plus ou moins ingénieuse, et, partant, procurer plus ou moins d’émotion ou d’amusement : les pions étaient toujours de même matière inerte, et tous, en se déplaçant, rendaient toujours le même son héros de l’Ambigu ou bien du Gymnase, ces fantoches, à parler net, n’avaient