Page:Revue des Deux Mondes - 1891 - tome 108.djvu/450

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


lourdes charges ; — ce qui aurait l’inconvénient de les exaspérer et de tarir en même temps la source de sa propre richesse.

De son côté, le chef pirate, se substituant dans l’exercice des fonctions publiques aux mandarins royaux, assure la police de la contrée, y rend la justice, et protège les villages contre les entreprises des autres bandes. Nos détachemens ont surpris des correspondances échangées entre chefs de bandes, dans lesquelles ces derniers, en se traitant réciproquement d’excellences et de messeigneurs, réclamaient et obtenaient la reddition de femmes et de buffles volés à un village ami par une bande voisine.

Pour augmenter leurs ressources et se procurer les femmes et les buffles nécessaires à leur commerce d’échange, les bandes exercent leurs déprédations dans une zone commune, qui comprend les villages ayant refusé d’obtempérer à leurs réquisitions, et en particulier ceux des environs de nos postes et des grandes villes.

Annamites ou Chinois, qu’ils luttent pour l’indépendance nationale ou simplement pour l’existence, tous ont le soin de légitimer leur établissement et les charges qu’ils imposent aux habitans, en s’attribuant un mandat de la cour d’Annam ou de l’empereur de Chine. Il n’est pas rare de voir, affichés sur les places publiques des villages, des écrits rédigés dans le style du placard suivant, qui a été trouvé dans un hameau près de Cho-Moï :

Phung-Dang-Phu (Baky) Dc-Doc (général) de l’armée de Thaï-Nguyen aux habitans de cette région.

Depuis que les barbares français ont envahi le Tonkin, les indigènes sont en butte à des exactions sans nombre.

La cour royale nous a donné des troupes pour effectuer la pacification de la région et assurer la protection des fidèles sujets.

Pour nous permettre de remplir le mandat royal, les habitans doivent fournir à nos troupes l’argent, les vivres, et les corvées nécessaires pour assurer leur subsistance.

En conséquence, dorénavant, ils obtempéreront aux demandes de vivres et coolies faites par les détachemens qui seront munis d’une autorisation revêtue de notre sceau ; ils devront refuser toute autre demande de réquisitions qui ne se trouverait pas dans ces conditions…

Fait le 13 du sixième mois de la 5e année du roi Ham-Nghi.

Chaque bande s’est construit dans la partie la plus difficile, la plus inaccessible de la région qu’elle occupe, un repaire dans lequel sont établis son dépôt principal d’opium, de munitions, de