Page:Revue des Deux Mondes - 1895 - tome 131.djvu/851

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


UNE PAGE

DE

L’HISTOIRE DES MORMONS

I. Documens recueillis sur les lieux, par l’auteur, en novembre 1875. — II. The Lee Trial, an expose of the Mountain Meadows Massacre. Sait Lake City, Utah. Tribune Printing Company, Publishers, 1875. — III. The History of the Pacific States, vol. XXVI, History of Utah. Bancroft Works in 39 vols., in-8». With maps and illustrations. The History Company, publishers. San Francisco. — IV. Brigham’s Destroying angel, New- York : Geo. A. Crotutt, publisher, 1872. — V. Tell it ail. by Mrs. T. B. H. Stenhouse. Hartford, Conn. : A. O. Worthington et Cie, 1874.

Bien qu’aujourd’hui presque ignoré en Europe, le mormonisme n’a pas disparu, et ce n’est pas la chose la moins curieuse de notre époque que l’éclosion dans le premier quart de ce siècle et le maintien jusqu’à l’heure actuelle, aux États-Unis, de cette religion pleine d’analogies bizarres avec une secte apparue il y a plus de trois siècles déjà, mais morte, noyée dans le sang, au bout de peu d’années.

Notre objet, ici, n’est pas de faire une étude des institutions des Mormons, ni de comparer leurs doctrines à celles des sectaires jadis enrôlés sous la bannière de Jean de Leyde, cet hôtelier qui, après s’être joint aux anabaptistes, devint le chef d’une Église qu’il appela la Nouvelle Sion, — nom que les Mormons ont aussi donné à la leur, — et qui, comme Brigham Young, institua la polygamie chez ses sectateurs. Nous ne voulons pas, non plus, mettre en balance avec les atrocités commises sous l’inspiration des passions religieuses, à Munster, à Zwickau, au XVIème siècle, — ou ailleurs, à d’autres époques, — ce qui s’est passé de l’autre côté de l’Atlantique, au XIXème siècle. Nous voulons seulement retracer