Page:Revue des Deux Mondes - 1908 - tome 47.djvu/484

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


480 lŒVUE DES DEUX "aïONDES.

grand, la plupart de ses morts et de ses blessés. Tout avait été préparé avec précision par nos généraux ; l’exécution n’a pas été moins sûre de la part du colonel Alix. Ils méritent également notre reconnaissance.

Et qui sait s’ils ne méritent pas un peu celle de Moulai Hafid? Nous nous plaçons dans l’hypothèse où le nouveau sultan voudrait sincèrement s’entendre avec l’Europe et avec nous; l’hypothèse est peut-être gratuite; mais, à supposer qu’elle ne le soit pas, c’est une question de savoir si Moulai Hafid pourra réaliser ses intentions. Ne sera-t-il pas débordé par le fanatisme dont il est le produit? Il était bon de démontrer que le fanatisme, quelque violent qu’il soit, ne suffit pas contre l’artillerie européenne: la démonstration avait commencé dans la Chaouïa, elle vient de se terminer à Bou Denib. Si Moulai Hafid a quelque esprit poUtique, il y trouvera de la force contre les exigences et les impatiences du parti qui l’a porté au pouvoir. Mais que savons-nous de lui? Rien, ou peu de chose, et peut-être y aurait-il quelque imprudence à ajouter foi aux nouvelles diverses et souvent contradictoires que les dépêches nous apportent. Il est certain toutefois que, depuis sa proclamation à Tanger et dans les autres ports, Moulai Hafid aurait eu le temps de donner signe de vie, c’est-à-dh-e de notifier son avènement à l’Europe et de lui demander de le reconnaître. Il n’en ■ rien fait, il se tait, il attend, U réfléchit. Quel sera le résultat de ses réflexions? Suivra-t-il les suggestions que M. Vassel lui apporte peut-être? En trouvera-t-il d’autres dans sa propre intelhgence ?

Marchera-t-il dans le large sillon qui a été ouvert par l’Europe 

à Algésiras? Se laissera-t-il tenter par l’esprit d’aventure ? Nous le saurons bientôt.

Francis Charmes.

Le Directeur-Gérant ,

Francis Charmes.

.•^..>..