Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 3, 1916.djvu/28

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Il était difficile de parler de façon plus explicite. Ceci est la condamnation formelle, nous ne dirons pas seulement de la hideuse déportation conçue par Lawrence, mais même de toute forme d’expulsion ; il ne s’y s’agit pas d’exempter du bannissement seulement les Acadiens de la péninsule, ou ceux qui habitaient le territoire ci-devant occupé par les Français, mais même ceux des habitants qui furent pris les armes à la main lors de la capitulation de Beauséjour ; ceci est eu outre la condamnation de l’interprétation que Lawrence donnait au mot pardonné, touchant ces derniers.


    celui-ci : après avoir, dans la première partie de sa dépêche, dit à Lawrence que le sens de sa lettre n’est pas clair, et s’être demandé ce qu’il signifiait exactement par les mots : to drive the deserted French inhabitants at all events out of the country, Robinson en arrive à sa seconde partie qu’il commence ainsi : Let your intention have been what it will, it is not doubted what you will have acted upon a strict principle of immédiate and indispensible security to your Government… Qu’est-ce à dire ? Sinon ceci : quoique ce soit que vous ayez voulu dire, et que vous ayez voulu parler d’une déportation partielle ou d’une déportation en masse, vous n’aurez sûrement agi — it is not doubted that you will have acted — que d’après le strict principe de procurer à votre gouvernement sécurité immédiate et indispensable. La phrase est au passé, ce qui indique que Robinson suppose que le projet, si peu clair ? de Lawrence est déjà en voie d’exécution et peut-être complètement réalisé à l’heure où il écrit. Comme il faut tout prévoir cependant, il ajoute une foule de recommandations d’agir avec précaution et prudence à l’égard de ces neutres, afin de les empêcher surtout de passer sur les terres du roi de France, etc. — Nous nous demandons pour quelle raison et Casgrain et Richard ont sauté par-dessus ce membre de phrase, et nous ne voyons qu’une réponse possible, c’est qu’avec cela leurs dithyrambes à l’adresse de la Métropole tombaient à plat, et que leur thèse à-priori de sa non-participation à une chose abominable s’écroulait du coup. — You will have acted upon a strict principle of immédiate and indispensible security to your government, dit Robinson. Ce membre de phrase, le plus essentiel de toute cette fameuse dépêche, a son écho direct dans cet extrait d’une lettre des Lords du commerce à Lawrence, datée de Whitehall, 25 mars 1756 : «  We have laid that part of your letter which relates to the removal of the french inhabitants, and the steps you took in the execution of this measure, before his Majesty’s Secretary of State ; and as