Page:Rodenbach - Les Vierges, 1895.djvu/8

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


immense — d’être inconnue !   ◌ Encore si on pouvait partir et entrer dans la vie en marchant au hasard. Mais il y a des chemins devant soi. ◌   Et, dès la première minute, il faut choisir.   ◌   Les Vierges sont en émoi. Elles voudraient aller partout, être à la fois dans tous les chemins. Comment s’orienter ?   ◌   Les chemins sont nombreux et compliqués comme le sont les lignes de leurs mains. De quelle façon débrouiller l’écheveau des