Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t11.djvu/173

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


ROUSSEAU
JUGE DE
JEAN-JACQUES.




DEUXIÈME DIALOGUE


Le François.

HÉ bien, Monsieur, vous l’avez vu ?

Rousseau.

Hé bien, Monsieur, vous l’avez lu ?

Le François.

Allons par ordre, je vous prie, & permettez que nous commencions par vous, qui fûtes le plus pressé. Je vous ai laissé tout le tems de bien étudier notre homme. Je sais que vous l’avez vu par vous-même, & tout à votre aise. Ainsi vous êtes maintenant en état de le juger ou vous n’y serez jamais. Dites-moi donc enfin ce qu’il faut penser de cet étrange personnage ?

Rousseau.

Non ; dire ce qu’il en faut penser n’est pas de ma compétence ; mais vous dire, quant à moi, ce que j’en pense, c’est ce que je ferai volontiers, si cela vous suffit.

X 2