Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/397

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Que sa grandeur & sa victoire !
De funestes pressentimens
Tour-à-tour dévorent mon ame ;
Mon trouble augmente à tous momens.
Anaxarette..... Dieux..... trahiriez-vous ma flâme ?


AIR.
Quel prix de ma constante ardeur,
Si vous deveniez infidelle !
Elise étoit charmante & belle,
J’ai cent sois refusé son cœur.
Quel prix de ma constante ardeur,
Si vous deveniez infidelle !


SCENE III.


LE ROI, PHILOXIS.


LE ROI.
Prince, je vous dois aujourd’hui
L’éclat dont brille la couronne ;
Votre bras est le seul appui
Qui vient de rassurer mon trône :
Vous avez terrassé mes plus fiers ennemis.
Tout parle de votre victoire.
Des sujets révoltés vouloient ternir ma gloire,
Votre valeur les a soumis :
Jugez de la grandeur de ma reconnoissance