Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/525

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRE IV.

À Wooton le 29 Avril 1767.

Je reçois, Madame la duchesse, avec une nouvelle reconnoissance les nouveaux témoignages de votre souvenir & de vos bontés dans le livre que M. Granville m’a remis de votre part, & dans l’instruction que vous avez bien voulu me donner sur la petite plante qui m’étoit inconnue. Vous avez trouvé un très-bon moyen de ranimer ma mémoire éteinte, & je suis très-sûr de n’oublier jamais ce que j’aurai le bonheur d’apprendre de vous. Ce petit Adiantum n’est pas rare sur nos rochers, & j’en ai même vu plusieurs pieds sur des racines d’arbres, qu’il sera facile d’en détacher pour le transplanter sur vos murs.

Vous aurez occasion, Madame, de redresser bien des erreurs dans le petit misérable débris de plantes que M. Granville veut bien se charger de vous faire tenir. J’ai hasardé de donner des noms du Species de Linnaeus à celles qui n’en avoient point ; mais je n’ai eu cette confiance qu’avec celle que vous voudriez bien marquer chaque faute & prendre la peine de m’en avertir. Dans cet espoir j’y ai même joint une petite plante qui me vient de vous, Madame la duchesse, par M. Granville, & dont n’ayant pu trouver le nom par moi-même, j’ai pris le parti de le laisser en blanc. Cette plante me paroît approcher de l’Ornitogale (Star of Bethlehem) plus que d’aucune que je connoisse ; mais sa fleur étant close & sa racine n’étant pas bulbeuse, je ne puis imaginer ce que c’est. Je ne