Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t13.djvu/574

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


des souvenirs agréables des promenades champêtres dans lesquelles j’ai eu l’honneur de vous suivre, & dont la botanique a été le sujet ; & s’il me reste de tout cela quelque part dans votre bienveillance, je ne croirai pas avoir cultivé sans fruit la botanique, même quand elle aura perdu pour moi ses attraits. Quant a l’admiration dont vous me parlez, méritée ou non, je ne vous en remercie pas, parce que c’est un sentiment qui n’a jamais flatté mon cœur. J’ai promis à M. de Châteaubourg que je vous remercierois de m’avoir procuré le plaisir d’apprendre par lui de vos nouvelles, & je m’acquitte avec plaisir de ma promesse. Ma femme est très-sensible à l’honneur de votre souvenir, & nous vous prions, Monsieur, l’un & l’autre d’agréer nos remerciemens & nos salutations.