Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/166

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Ce sont les Tartares, à bien dire, ceux qui habitent le nord immédiat des Indes & de la Chine, les Montgoux & les Montcheoux, qui forment proprement cette quatrieme classe de gouvernement politique, moral & théologique, dont la liberté est réguliérement subordonnée à la loi naturelle, loi encore une fois non simplement physique, mais humaine, morale théologique, la seule loi primitive des hommes, vrais fils d’A dam avant & après le déluge ;la seule à laquelle Jésus-Christ nous a rappellés, en nous établissant dans la noble & sainte liberté des enfans de Dieu.

Nous nous cassons la tête à imaginer, des systêmes & des origines généalogiques de toutes choses ; & le plus mal & le grand mal est que trop corporels & matériels, nous remontons toujours à une nature toute physique & matérialiste qui nous égare avec Straton, Spinosa & tous les déistes, athéistes de tous les tems.

L’Ecriture, oui l’Ecriture sainte est un livre si vrai, si fort fait pour nous, si uniquement notre livre, livre de vie, qu’en quelque état de science ou d’ignorance que nous soyons, de théologie ou de philosophie, de physique ou d’histoire, de foi même ou de raison, de bel & de bon esprit, nous pouvons y trouver le complément ou l’abrégé de toutes nos sciences la résolution de toutes nos difficultés, doutes, problêmes. Qu’on ouvre les yeux, & l’on verra que jusqu’ici on n’a pas trop su ou voulu les ouvrir à ce flambeau universel, dont effectivement Dieu & Jésus-Christ se sert, pour éclairer tout homme venant au monde.

En fait d’origines au moins, de Geneses & d’invention,