Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/218

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Qu’il parcoure la terre & l’onde, Après chaque jour il dira :

C’est ici tout comme là, &c.

Je suis donc, après ce trait de gaîté, pour vous égayer, Monsieur, & très-cher M. R. votre, &c.

LETTRE XXXII.

Monsieur R. nos premiers voyageurs, missionnaires même, n’ont pas laissé de trouver de grandes différences dans les peuples, comme dans les pays qu ils ont vus loin d’ici, & ce sont des philosophes, missionnaires même en second & en révision de procès, qui ont prononcé qu’absolument ces pays & ces peuples ayant plantes, animaux & hommes avec le nez entre les deux yeux sur le visage, & les mêmes passions & caracteres dans le ici tout comme la, & là tout comme ici, des fils d’Adam, bons à baptiser & à rendre enfans de J. C.

Il y a même plus que cela dans la saine philosophie des missionnaires, des premiers même, c’est qu’avant que d’avoir vu ces peuples, & dès en partant d’Europe, ils ont prévu qu’ils alloient trouver des hommes tout comme ici, puisqu’ils n’alloient que pour les convertir de & non pour convertir des singes, comme il plairoit à M. R. qui d’ici les transforme en hommes.

Encore les bons millionnaires sont-ils plus philosophes que