Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t15.djvu/566

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


me gagne, Monsieur, je trouve plus que jamais nécessaire que la lettre que j’ai eu l’honneur de lui adresser, soit mise sous les yeux du Public, puisque ce n’est qu’après avoir daigné la lire, qu’il pourra juger de la sagesse des motifs qui ont empêché ces Messieurs de l’insérer, & de la solidité de l’espece de réponse qu’ils ont essayé d’y faire.

D. R. G.

Le 25 Décembre 1780.