Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t17.djvu/223

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LETTRE À Mr. L.....d.

À Motiers le 14 Octobre 1764.

Voici, Monsieur, celle des trois estampes que vous m’avez envoyées qui, dans le nombre des gens que j’ai consultés, a eu la pluralité des voix. Plusieurs cependant préfèrent celle qui est en habit français, & l’on peut balancer avec raison, puisque l’une & l’autre ont été gravées sur le même portrait, peint par M. de la Tour. Quant à l estampe où le visage est de profil, elle n’à ’pas la moindre ressemblance ; il paroît que celui qui l’a faite ne m’avoit jamais vu, & il s’est même trompé sur mon âge.

Je voudrois, Monsieur, être digne, de l’honneur que vous me faites. Mon portrait figure mal parmi ceux des grands philosophes dont vous me parlez ; mais j’ose croire qu’il pas n’est pas déplacé parmi ceux des amis de la justice & de la vérité.