Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t17.djvu/343

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


partirai pour m’y rendre à la réception de votre réponse, pleurant d’attendrissement & de joie, au seul espoir de vous embrasser. Je ne vous en dirai pas ici davantage. Ecrivez-moi sous le couvert de M. le Marquis de Mirabea, à Paris. Votre lettre me parviendra. Je vous embrasse de tout mon cœur.

LETTRE À Mr. LE MS. DE MIRABEAU

À Fleury,*

[*Maison de campagne de M. le Marquis de Mirabeau.] ce vendredi à midi 5 Juin 1767.

Il faut, Monsieur, jouir de vos bontés, & de vos soins, & ne vous remercier plus de rien. L’air, la maison, le jardin, le parc, tout est admirable, & je me suis dépêché de m’emparer de tout par la possession, c’est-à-dire, par la jouissance. J’ai parcouru tous les environs, & au retour j’ai trouvé M. Garçon qui m’a tiré de peine sur votre retour d’hier, & m’a donné l’espoir de vous voir demain. Je ne veux point me laisser donner d’inquiétudes. Mais quelque agréable & douce que me soit l’habitation de votre maison, mon intention est toujours de les prévenir. Mille très-humbles salutations & respects de Mlle, le Vasseur.