Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/527

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


POILS ou SOYE. Filets plus ou moins solides & fermes qui naissent sur certaines parties des plantes ; ils sont quarrés ou cylindriques ; droits ou couches, fourches ou simples, subulés ou en hameçons ; & ces diverses figures sont des caracteres assez constans pour pouvoir servir à classer ces plantes. Voyez l’ouvrage de M. Guettard, intitule Observations sur les plantes.

POLYGAMIE, pluralité d’habitation. Une classe de plantes porte le nom de Polygamie, & renferme toutes celles qui ont des Fleurs hermaphrodites sur un pied & des Fleurs d’un seul sexe mâles ou femelles sur un autre pied.

Ce mot de Polygamie s’applique encore à plusieurs ordres de la classe des Fleurs composées, & alors on y attache une idée un peu différente.

Les Fleurs composées peuvent toutes être regardées comme Polygames, puisqu’elles renferment toutes plusieurs fleurons qui fructifient séparément, & qui par conséquent ont chacun sa propre habitation, &, pour ainsi dire, sa propre lignée. Toutes ces habitations séparées se conjoignent de différentes manieres, & par-la forment plusieurs sortes de combinaisons,

Quand tous les fleurons d’une Fleur composée sont hermaphrodites, l’ordre qu’ils forment porte le nom de Polygamie égale.

Quand tous ces fleurons composans ne sont pas hermaphrodites, ils forment entr’eux, pour ainsi dire, une Polygamie bâtarde, & cela de plusieurs façons.

1°. Polygamie superflue, lorsque les fleurons du disque étant