Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/107

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Tout doux ! monsieur !


DORANTE.

Tu ris,

Et je veux rire aussi.


LISETTE.

Je le vois. Malepeste ! 140 Comme a m'interpréter, monsieur, vous êtes leste !

Je m'entends autrement, et sais qu'auprès de nous

Ce jargon séduisant de messieurs tels que vous

Montre, par ricochet, où le discours s'adresse.


DORANTE.

Quoi ! tu penserais donc qu'épris de ta maîtresse…


LISETTE.

145 Moi ? je ne pense rien : mais, si vous m'en croyez,

Vous porterez ailleurs des feux trop mal payés.

DORANTE, vivement.

Ah ! je l'avais prévu : l'ingrate a vu ma flamme,

Et c'est pour m'accabler qu'elle a lu dans mon âme.


LISETTE.

Qui vous a dit cela ?


DORANTE.

Qui nie l'a dit ? c'est toi.


LISETTE.

150 Moi ? je n'y songe pas.


DORANTE.