Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Et pour vous en donner une preuve évidente,

Je déclare à présent qu'un seul jour, un objet,

Doivent borner le voeu qu'ici vous avez fait.

Tenez pour ce jour seul votre coeur en défense ; 220 Évitez de l'amour jusques à l'apparence

Envers un seul objet que je vous nommerai ;

Résistez aujourd'hui, demain je vous ferai

Un don…

DORANTE, vivement.

À mon choix ?


ISABELLE.

Soit, il faut vous satisfaire ;

Et je vous laisserai régler votre salaire. 225 Je n'en excepte rien que les lois de l'honneur :

Je voudrais que le prix fût digne du vainqueur.


DORANTE.

Dieux ! Quels légers travaux pour tant de récompense !


ISABELLE.

Oui : mais si vous manquez un moment de prudence,

Le moindre acte d'amour, un soupir, un regard, 230 Un trait de jalousie enfin, de votre part,

Vous privent à l'instant du droit que je vous laisse :

Je punirai sur moi votre propre faiblesse,

En vous voyant alors pour la dernière fois :

Telles sont du pari les immuables lois.


DORANTE.