Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/118

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Mais s'il ne commettait qu'une faute légère 300 Pour qui la moindre peine est encor trop sévère ?


ISABELLE.

D'abord, à ses dépens nous nous amuserons ;

Puis nous verrons après ce que nous en ferons.

ACTE II


Scène I.

ISABELLE, LISETTE.



LISETTE.

Oui, tout a réussi, madame, par merveilles.

Éliante écoutait de toutes ses oreilles, 305 Et sur nos propos feints, dans sa vaine terreur,

Nous donne bien, je pense, au diable de bon coeur.


ISABELLE.

Elle croit tout de bon que j'en veux à Valère ?


LISETTE.

Et que trouvez-vous là que de fort ordinaire ?