Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/149

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


780 Au reste, que ceci n'est qu'un hymen pour rire.


LISETTE.

Dorante est là ; sans moi, vous alliez tout gâter.


ISABELLE.

J'espère que son coeur ne pourra résister

Au trait que je lui garde.


Scène V.

ISABELLE, DORANTE, ÉLIANTE, VALERE, LISETTE.



ISABELLE.

Ah ! vous voilà, Dorante !

De vous voir aussi peu je ne suis pas contente 785 Pourquoi me fuyez-vous ? Trop de présomption

M'a fait croire, il est vrai, qu'un peu de passion

De vos soins près de moi pouvait être la cause :

Mais faut-il pour cela prendre si mal la chose ?

Quand j'ai voulu tantôt, par de trop doux aveux, 790 Engager votre coeur à dévoiler ses feux,

Je n'avais pas pensé que ce fût une offense

À troubler entre nous la bonne intelligence ;

Vous m'avez cependant, par des airs suffisants,

Marqué trop clairement vos mépris offensants ;