Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/354

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


re pour le sol,& le mi pour le la. Jusqu’ici il n’aura trouve que des touches naturelles pour exprimer dans l’octave sol l’échelle de l’octave ut ; de sorte que si vous poursuivez, & que vous demandiez le si sans rien ajouter, il est presque immanquable qu’il touchera le fa naturel ; alors vous l’arrêterez-là, & vous lui demanderez s’il ne se souvient pas qu’entre le la & le si naturel il à trouve un intervalle d’un ton une touche intermédiaire : vous lui montrerez en même tems cet intervalle à la clef d’ut, & revenant à celle de sol, vous lui placerez le doigt sur le mi naturel que vous nommerez la en demandant ou est le si ; alors il se corrigera surement & touchera le fa dièse ; petit-être touchera-t-il le sol : mais au lieu de vous impatienter, il faut saisir cette occasion de lui expliquer si bien la regle des tons & demi-tons, par rapport à l’octave ut & sans distinction de touches noires & blanches, qu’il ne soit plus dans le cas de pouvoir s’y tromper.

Alors il faut lui faire parcourir le clavier de haut en bas & de bas en haut, en lui faisant nommer les touches conformément à ce nouveau ton, vous lui serez aussi observer que la touche blanche qu’on y emploie, y devient nécessaire pour constituer le demi-ton, qui doit être entre le si & l’ut d’en haut, & qui seroit sans ce la, entre le la & le si, ce est contre l’ordre de la gamme. Vous aurez soin, sur-tout, de lui faire concevoir qu’à cette clef-là, le sol naturel est réellement un ut, le la un re, le si un mi, &c. De forte que ces noms & la position de leurs touches relatives lui deviennent aussi familières qu’à la clef d’ut, & que tant qu’il, est à la clef de soi, il n’envisage le clavier que par cette seconde exposition.