Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t8.djvu/49

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée




Marton.

bas. Ne craignez rien.

Lucinde.

Enfin, je...

Marton.

J’entends la voix du Chevalier. Prenez au plutôt votre parti, à moins que vous ne vouliez lui donner un cercle de filles à sa toilette.

Lucinde.

Il faut bien éviter qu’il éviter qu’il nous apperçoive. Elle met le portrait sur la toilette. Voilà le piège tendu.

Marton.

Je veux un peu guetter mon homme pour voir...

Lucinde.

Paix. Sauvons-nous.

Angelique.

Que j’ai de mauvais pressentimens de tout ceci !