Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/330

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


l’Accent oratoire ; par- tout où la Mesure se sera vivement sentir & servira de guide aux Accens du Chant ; par-tout où l’Accompagnement & la Voix sauront tellement accorder & unir leurs effets, qu’il n’en, résulte qu’une Mélodie, & que l’ Auditeur trompé attribue à la Voix les passages dont l’Orchestre l’embellit ; enfin par-tout où les ornemens sobrement ménagés porteront témoignage de la facilité du Chanteur, sans couvrir & défigurer le Chant, l’Expression sera douce, agréable & forte, l’oreille sera charmée & le cœur ému ; le physique & le moral concourront à la fois au plaisir des écoutans, & il régnera un tel Accord entre la parole & le Chant, que le tout semblera n’être qu’une langue délicieuse qui sait tout dire & plaît toujours.

EXTENSION, s. f. est, selon Aristoxène, une des quatre parties de la Mélopée qui consiste à soutenir long-tems certains Sons & au-de-là même de leur quantité grammaticale. Nous appellons aujourd’hui Tenues les Sons ainsi soutenus.. (Voyez TENUE.)