Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/400

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Mélopée, appellée aussi quelquefois Euthia, par laquelle le Compositeur discerne s’il doit placer son Chant dans le systême des Sons bas qu’ils appellent Hypatoides ; dans celui des Sons aigus,qu’ils appellent Nétoides, ou dans celui des Sons moyens, qu’ils appellent Mésoides. (Voyez MÉLOPÉE.)

LEVÉ, adj. pris. substantivement. C’est le Tems de la Mesure où on leve la main ou le pied ; c’est un Tems qui suit & précede le frappé ; c’est par conséquent toujours un Tems foible. Les Tems levés sont, à deux Tems, le second ; à trois, le troisieme ; à quatre, le second & le quatrieme. (Voyez ARSIS.)

LIAISON, s. f : Il y a Liaison d’Harmonie & Liaison de Chant.

La Liaison a lieu dans l’Harmonie, lorsque cette Harmonie procede par un tel progrès de Sons fondamentaux, que quelques-uns des Sons qui accompagnoient celui qu’on quitte, demeurent & accompagnent encore celui où l’on passe. Il y a Liaison dans les Accords de la Tonique & de la Dominante, puisque le même. Son fait la Quinte de la premiere, & l’Octave de la seconde : il y Liaison dans les Accords de la Tonique & de la sous-Dominante, attendu que le même Son sert de Quinte à l’une & d’Octave à l’autre : enfin, il y a Liaison dans les Accords dissonans toutes les fois que la Dissonance est préparée, puisque cette préparation elle-même n’est autre chose que la Liaison. (Voyez PRÉPARER.)

La Liaison dans le Chant a lieu toutes les fois qu’on passe deux ou plusieurs Notes sous un seul coup d’archet ou de