Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/555

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


composée de trois morceaux, & un Opéra même est une Piece, quoique divisé par Actes. Mais outre cette acception générique, le mot Piece en a une plus particulier dans la Musique Instrumentale, & seulement pour certains Instrumens, tels que la Viole & le Clavecin. Par exemple, on ne dit point une Piece de Violon ; l’on dit une Sonate & l’on ne dit gueres une Sonate de Clavecin, l’on dit une Piece.

PIED s. m : Mesure de Tems ou de quantité, distribuée en deux ou plusieurs valeurs égales ou inégales. Il y avoir dans l’ancienne Musique cette différence des Tems aux Pieds, que les Tems étoient comme les Points ou élémens indivisibles, & les Pieds les premiers composés de ces élémens. Les Pieds, à leur tour, étoient les élémens du Mètre ou du Rhythme.

Il y avoir des Pieds simples, qui pouvoient seulement se diviser en Tems,& de composés, qui pouvoient se diviser en d’autres Pieds, comme le Choriambe, qui pouvoit se résoudre en un Trochée & un Iambe : l’Ionique en un Pyrrique & un Spondée, &c.

Il y avoir des Pieds Rhythmiques, dont les quantités relatives & déterminées étoient propres à établir des rapports agréables, comme égales, doubles, sesquialteres, sesquitierces, &c. & de non Rhythmiques, entre lesquels les reports étoient vagues, incertains, peu sensibles ; tels, par exemple, qu’on en pourroit former de mots François, qui, pour quelques syllabes breves ou longues, en ont une infinité d’autres sans valeur déterminée, ou qui, breves ou