Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/700

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


il me paroît que c’est un inconvénient d’y laisser, subsister les dénominations des Degrés diatoniques ; & que selon M. de Boisgelou, ut re ne devroit pas être une Seconde, mais une Tierce ; ni ut mi une Tierce, mais une Quinte ; ni ut ut une Octave, mais une Douzieme : puisque chaque semi-Ton formant réellement un Degré sur la Note, devroit en prendre aussi la dénomination ; alors x + 1 étant toujours égal à t dans les formules de cet Auteur, ces formules se trouveroient extrêmement simplifiées. Du reste, ce Systême me paroît également profond & avantageux : il seroit à desirer qu’il fût développé & publié par l’Auteur, ou, par quelque habile Théoricien.

SYSTEME, enfin, est l’assemblage des regles de l’Harmonie, tirées de quelques principes communs qui les rassemblent, qui forment leur liaison, desquels elles découlent, & par lesquels on en rend raison.

Jusqu’à notre siecle l’Harmonie, née successivement & comme par hazard, n’a eu que des regles éparses, établies par l’oreille, confirmées par l’usage, & qui paroissoient absolument arbitraires. M. Rameau est le premier qui, par le Systême de la Basse-fondamentale, a donne des principes a ces regles. Son Systême, sur lequel ce Dictionnaire a été composé, s’y trouvant suffisamment développé dans les principaux Articles, ne sera point exposé dans celui-ci, qui n’est déjà que trop long, & que ces répétitions superflues alongeroient encore à l’excès. D’ailleurs, l’objet de cet ouvrage ne m’oblige pas d’exposer tous les Systêmes, mais seulement de bien expliquer ce que c’est qu’un Systême, &