Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/714

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


De même, si dans la raison sesqui-altere on compare successivement la quatrieme Note e, & la cinquieme e b de la même Série à la Corde entiere & à sa Quinte G, on trouvera que la quatrieme e est moyenne harmonique, & la cinquieme e b moyenne arithmétique entre les deux termes de cette Quinte. Donc le Mode mineur étant fondé sur la division arithmétique de la Quinte, & la Note e b, prise dans la Série des Complémens du Systême harmonique donnant cette division, le Mode mineur est fondé sur cette Note dans le Systême harmonique.

Après avoir trouvé toutes les Consonnances dans la division harmonique du Diametre donnée par l’ exemple O, le Mode majeur dans l’ ordre direct de ses Consonnances, le Mode mineur dans leur ordre rétrograde, & dans leurs Complémens représentés par l’ exemple P, il nous reste à examiner le troisieme exemple Q, qui exprime en Notes les rapports des quartés des Ordonnées, & qui donne le Systême des Dissonances.

Si l’ on joint, par Accords simultanées, c’ est-à-dire par Consonnances, les Intervalles successifs de l’ exemple O, comme on a fait dans la Figure 8. même Planche, l’ on trouvera que quarrer les Ordonnées c’ est doubler l’ lntervalle qu’ elles représentent. Ainsi, ajoutant un troisieme Son qui représentent le quarré, ce Son ajouté doublera toujours l’ lntervalle de la Consonnance, comme on le voit Figure 4. de la Planche G.

Ainsi, (Pl. I. Fig. 11.) la premiere Note K de l’ exemple Q double l’ Octave, premier Intervalle de l’ exemple O ; la