Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/718

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


qui donne antérieurement la Série O, savoir Octave, Quinte, Quarte, Tierce majeure, & Tierce mineure.

D’où il suit que la Série harmonique particuliere donne avec précision, non-seulement l’exemplaire & le modele des deux Séries arithmétique & géométrique, qu’elle engendre, & qui completent avec elle le Systême harmonique universel ; mais aussi prescrit à l’une l’ordre de ses Sons, &. prépare à l’autre l’emploi de ses Dissonances.

Cette préparation, donnée par la Série harmonique, est exactement la même qui st établie dans la pratique : car la Neuvieme, doublée de la Quinte, se prépare aussi par un mouvement de Quinte ; l’Onzieme, doublée de la Quarte, se prépare par un mouvement de Quarte ; la Douzieme ou Quinte superflue, doublée de la Tierce majeure, se prépare par un mouvement de Tierce majeure ; enfin la Quatorzieme ou la Fausse-Quinte, doublée de la Tierce mineure, se prépare aussi par un mouvement de Tierce mineure.

Il est vrai qu’il ne faut pas chercher ces préparations dans des marches appelles fondamentales dans le Systême de M. Rameau, mais qui ne sont pas telles dans celui de M. Tartini ; & il est vrai encore qu’on prépare les mêmes Dissonances de beaucoup d’autres manieres, soit par des Renversemens d’Harmonie, soit par des Basses substituées ; mais tout découle toujours du même principe, & ce n’est pas ici le lieu d’entrer dans le détail des regles.

Celle de résoudre & sauver les Dissonances naît du même principe que leur préparation ; car comme chaque Dissonance est préparée par le rapport antécédent du Systême harmonique,