Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/719

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de même elle est sauvée par le rapport conséquent du même Systême.

Ainsi, dans la Série harmonique le rapport 2/3 ; ou le progrès de Quinte étant celui dont la Neuvieme est préparée & doublée, le rapport suivant 3/4 ou progrès de Quarte, est celui dont cette même Neuvieme doit être sauvée : la Neuvieme doit donc descendre d’un degré pour venir chercher dans la Série harmonique l’Unisson de ce deuxieme progrès, & par conséquent l’Octave du Son fondamental. (Pl. G. Fig. 7.)

En suivant la même méthode, on trouvera que l’Onzieme F doit descendre de même d’un Degré sur l’Unisson E de la Série harmonique selon le rapport correspondant 4/5, que la Douzieme ou Quinte superflue G Dièse doit redescendre sur le même G naturel selon le rapport 5/6 ; où l’on voit la raison jusqu’ici tout-à-fait ignorée, pourquoi la Basse doit monter pour préparer les Dissonance, & pourquoi le Dessus doit descendre pour les sauver. On peut remarquer aussi que la Septieme qui, dans le Systême de M. Rameau, est la premiere & presque l’unique Dissonance, est la derniere en rang dans celui de M. Tartini ; tant il faut que ces deux Auteurs soient opposés en toute chose !

Si l’on a bien compris les générations & analogies des trois Ordres ou Systêmes, tous fondés sur le premier, donne par la nature, & tous représentés par les parties du cercle ou par leurs puissances, on trouvera 1°. Que le Systêmes harmonique particulier, qui donne le Mode majeur, est produit par la division sextuple en progression harmonique du Diametre ou de la Corde entiere, considérée comme l’unité.