Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/74

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


de l’ancienne Mélopée portoit aussi le nom d’Anacamptosa (Voyez MELOPEE.)

ANDANTE, adj. pris substantivement. Ce mot écrit à la tête d’un Air désigne, du lent au vite, le troisieme des cinq principaux degrés de Mouvement distingués dans la Musique Italienne. Andante est le Participe du verbe Italien Andare, aller. Il caractérise un mouvement marqué sans être gai, & qui répond à-peu-près à celui qu’on désigne en François par le mot Gracieusement. (Voyez MOUVEMENT.

Le diminutif ANDANTINO, indique un peu moins de gaieté dans la Mesure : ce qu’il faut bien remarquer, le diminutif Larghetto signifiant tout le contraire. (Voyez LARGO.)

ANONNER, v. n. C’est déchiffrer avec peine & en hésitant la Musique qu’on a sous les yeux.

ANTIENNE, s. f. En Latin, Antiphona. Sorte de Chant usité dans l’Eglise Catholique.

Les Antiennes ont été ainsi nommées parce que dans leur origine on les chantoit à deux chœurs qui se répondoient alternativement, & l’on comprenoit sous ce titre les Pseaumes & les Hymnes que son chantoit dans l’Eglise. Ignace, Disciple des Apôtres, a été, selon Socrate, l’Auteur de cette maniere de chanter parmi les Grecs, & Ambroise l’a introduite dans l’Eglise Latine. Théodoret en attribue l’invention à Diodore & à Flavien.

Aujourd’hui la signification de ce terme est restreinte certains passages courts tirés de l’Ecriture, qui conviennent à la Fête qu’on célebre, & qui précédant les Pseaumes & Cantiques, en reglent l’intonation.