Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/763

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


dans le Medium de la Voix ; & si le Ton est Authentique, il doit la prendre dans le bas. Faute de cette observation, on exposé les voix se forcer ou à n’être pas entendues.

Il y a encore des Tons qu’on appelle Mixtes ; c’est-a-dire, mêlés de l’Authente & du Plagal, ou qui sont en partie principaux & en partie collatéraux ; on les appelle aussi Tons ou Modes communs. En ces cas, le nom numéral ou la dénomination du Ton se prend de celui des deux qui domine, ou qui se fait sentir le plus, sur-tout à la fin de la Piece.

Quelquefois on fait dans un Ton des transpositions à la Quinte : ainsi au lieu de re dans le premier Ton, l’on aura la pour finale, si pour mi, ut pour fa ; & ainsi de suite. Mais si l’ordre & la Modulation ne changent pas, le Ton ne change pas non plus, quoique pour la commodité des Voix la finale soit transposée. Ce sont des observations à faire pour le Chantre ou l’Organiste qui donne l’Intonation.

Pour approprier, autant qu’il est possible, l’étendue de tous ces Tons à celle d’une seule Voix, les Organistes ont cherché les Tons de la Musique les plus correspondans à ceux-là. Voici ceux qu’ils ont établis.

Premier Ton..... Re mineur.

Second Ton..... Sol mineur.

Troisieme Ton.... La mineur ou Sol.

Quatrieme Ton... La mineur, finissant sur la Dominante.

Cinquieme Ton.... Ut majeur ou Re.