Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t9.djvu/87

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


entre deux Barres doit faire une Ronde & demie ; & dans le petit triple 3/8, qui se bat vite, les deux Barres n’enferment que trois Croches ou leur valeur : de sorte que huit sois la valeur contenue entre deux Barres de cette derniere Mesure, ne sont qu’une sois la valeur contenue entre deux Barres de l’autre.

Le principal usage des Barres est de distinguer les Mesures & d’en indiquer le Frappé, lequel se fait toujours sur la Note qui suit immédiatement la Barre. Elles servent aussi dans les Partitions à montrer les Mesures correspondantes dans chaque Portée. (Voyez PARTITION.)

Il n’y a pas plus de cent ans qu’on s’est avisé de tirer des Barres de Mesure en Mesure. Auparavant la Musique étoit simple ; on n’y voyoit gueres que des Rondes, des Blanches & des Noires, peu de Croches, presque jamais de Doubles-croches. Avec des divisions moins inégales, la Mesure en étoit plus aisée à suivre. Cependant j’ai vu nos meilleurs Musiciens embarrassés à bien exécuter l’ancienne Musique d’Orlande & de Claudin. Ils se perdoient dans la Mesure, faute des Barres auxquelles ils étoient accoutumés, & ne suivoient qu’avec peine des Parties chantées autrefois couramment par les Musiciens de Henri III & de Charles IX.

BAS, en Musique, signifie la même chose que Grave, & ce terme est opposé à haut ou aigu. On dit ainsi que le Ton eût trop bas, qu’on chante trop bas, qu’il faut renforcer les Sons dans le bas. Bas signifie aussi quelquefois doucement, à demi-voix ; & en ce sens il est opposé à sort. On dit parler bas, chanter ou psalmodier à Basse-voix.