Page:Rousseau - Du contrat social éd. Dreyfus-Brisac.djvu/264

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


LIVRE IV. -— CHAP. VI. 207 Ce moyen me parait sans inconvénient, parce que,comme je l’ai dit, le tribunat, ne faisant point partie de la constitu- tion, peut étre oté sans qu’elle en souifre; et il me parait efiicace, parce qu’un magistrat nouvellement rétabli ne part point du pouvoir qu’avait son prédécesseur, mais de celui que la loi lui donne (1). C H A PIT R E VI DE LA DICTATURE L’inHexibilité des lois, qui les empéche de se plier aux éVéI`IC1'I1CI`IIS, peut, CII C€I`I3lIIS CBS, l€S I`€IIdI`€ p€I`IIlCl€llS€S, et causer par elles la perte de l’Etat dans sa crise. L’ordre et la lenteur des formes demandent un espace de temps q.1C lCS ClI`COI1SI3I'1C€S I'€fLISCI'1I qU.€1qU€f0lS. PCLII SC pI`é· (1) R. Lettres de Ia Montagne. — Je 11'excuse pas les fautes du peuple 5 romain ; je les ai dites dans le Contrat social, ie l‘ai blamé d’avoir usurpé la i puissance exécutive, qu’il devait seulement contenir; i'ai montré sur quels _ principes le tribunat devait etre institué, les bornes qu’on devait lui don- ; ner, et comment tout cela se pouvait faire. Ces regles furent mal suivies a I Rome: elles auraient pu l‘étre mieux. Toutefois,voyez ce que iit le tribunat avec ses abus : que n’eut-il point fait bien dirigé? , _ Les anciens peuples ne sont plus un modéle pour les modernes; ils leur I sont trop étrangers a tous égards. Vous surtout, Genevois, gardez votre place, et n’a1lez point aux objets élevés qu’on vous presente pour vous cacher l’abime qu’on creuse au—devant de vous. Vous n’étes ni Romains ni Spar- 1 tiates, vous n’etes pas méme Athéniens. Laissez la ces grands noms, qui ne vous vont point. Vous étes des marchands, des artisans, des bourgeois, tou- jours occupés de leurs intérets privés, de leur travail, de leur trafic, de leur · gain; des gens pour qui la liberté meme n’est qu’un moyen d’acquérir sans obstacles et de posséder en sureté. Cette situation demande pour vous des maximes particulieres. N’étant pas oisifs comme étaient les anciens peuples, vous ne pouvez, comme eux, vous occuper sans eesse du gouvernement : mais, par eela meme que vous pouvez moins y veiller de suite, il doit étre institué de maniére qu’il vous soit plus aisé d’en voir les manozuvres et de pourvoir aux abus. Tout soin public que votre intéret exige doit vous étre rendu d’autant plus facile a remplir, que c'est un soin qui vous coute et que vous ne prenez pas volon- tiers. Car vouloir vous en décharger tout A fait, c'est vouloir cesser d’etre » libres. Il faut opter, dit le philosophe; et ceux qui ne peuvent supporter le travail n'ont qu’a chercher le repos dans la servitude. l