Page:Roussel - Chiquenaude, 1900.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


« Il y a quinze ans on parlait d’enfermer Raymond Roussel… Aujourd’hui on le proclame roi. »

José GERMAIN
(L’Information.)


« Il est assez amusant de voir la critique donner en masses profondes, deux lustres plus tard, à la découverte du génie de Raymond Roussel. On ne se donnera pas ici le ridicule d’une phrase définitive sur cet esprit phénoménal… »

Léon BARANGER
(Vient de paraître.)


« Une imagination qui porte sur sa tête la terre et les cieux. »

Paul ÉLUARD
(La Révolution surréaliste.)


«… mon admiration pour l’œuvre géniale de Raymond Roussel. »

André BRETON


« Demandez-moi plutôt ce que je pense de la théorie d’Einstein ou de Locus Solus. »

Régine FLORY
(Interview sur Carmen.)


« Locus Solus est un prodige, un livre qui décourage d’écrire ; vous nous dominez tous, Roussel. »

Jean COCTEAU
(Lettre à Raymond Roussel.)


« Pour qui assista à la représentation de l’Étoile au Front où un jeune poète se flatte avec orgueil d’avoir obligé une salle hostile à écouter la pièce, l’édition de l’œuvre de Raymond Roussel est opportune. Elle permettra de mieux se rendre compte de la conception poétique de l’auteur et de la révolution que sans doute il a portée au théâtre. Pour qui n’a pas assisté à cet Hernani elle révélera, s’il ignore les Impressions d’Afrique et Locus Solus, un monde absolument nouveau, une