Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/408

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


le procurer par l’incinération de ces plantes. Elle en produit en très-grande abondance ; & suivant que les plantes qui le fournissent, croissent dans un pays & dans un climat favorable, l’alcali est plus ou moins pur. On observe le même procédé pour cette combustion que pour l’alcali végétal. On suit encore la même marche pour la purification. Les cendres qui fournissent cet alcali sont connues en général dans le commerce sous le nom de soude. (Voyez ce mot)


§. IV. De l’Alcali volatil.

L’alcali volatil est une substance que l’on obtient par la décomposition des matières animales, & de quelques substances végétales, & par la putréfaction de toutes ces substances. L’alcali volatil, en général, participe à toutes les propriétés des alcalis ; il est âcre, caustique, & brûlant comme eux ; il change en verd les couleurs bleues des végétaux ; mais il en diffère essentiellement par sa volatilité, qui est due à une huile très-subtile & très-volatile, qui est un de ses principes constituans ; par son odeur forte, pénétrante, très-piquante, capable même de suffoquer, qui excite la toux, & tire beaucoup de larmes des yeux. C’est cette vapeur qui fait le piquant de l’odeur qu’on sent dans les latrines aux changemens de tems ; moins fort que les alcalis fixes, ceux-ci le décomposent & le dégagent de toutes ses bases. Il s’unit parfaitement avec l’eau, & se résout en liqueur, connue sous le nom d’alcali volatil fluor.

Tous les acides se combinent avec l’alcali volatil, avec ou sans effervescence, suivant qu’il est uni ou non à l’air fixe, & forment avec lui des sels neutres ammoniacaux ; l’acide vitriolique, du sel ammoniacal vitriolique, ou de glauber ; l’acide nitreux, du nitre ammoniacal ; l’acide marin, le sel ammoniac ordinaire ou du commerce, & l’acide du vinaigre, un sel acéteux ammoniacal, qui cristallise difficilement, connu sous le nom d’esprit de Mendererus ; enfin l’air fixe de l’alcali volatil concret, ou sel d’Angleterre.

La plupart des substances métalliques sont attaquées par l’alcali volatil, & quelques-unes sont complétement dissoutes, surtout le cuivre, dont la dissolution prend une très-belle couleur bleue. Si cette liqueur reste long-tems dans un flacon bien bouché, la couleur s’affoiblit, & disparoît à la longue ; il suffit, pour la faire revivre, de déboucher le flacon, & de mettre la liqueur en contact avec l’air.

L’alcali volatil a de l’action sur les huiles, & forme avec elles des composés savonneux. L’eau de Luce est le plus connu & le plus en usage.

Ce sel étant la base du sel ammoniac du commerce, (voyez ce mot) le moyen de l’obtenir en certaine quantité, est de décomposer ce sel, & d’en recueillir l’alcali volatil qui s’en dégage. On peut l’obtenir de deux façons : ou sous forme fluide, comme alcali volatil fluor ; ou sous forme sèche & cristallisée, comme alcali volatil concret, ou sel d’Angleterre. Mêlez exactement du sel ammoniac pulvérisé, avec le double de son poids de chaux éteinte à l’air ; introduisez ce mélange dans une cornue de grès, à laquelle on lute tout de suite un récipient ; la