Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/409

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


décomposition du sel ammoniac par la chaux, est si vive & si prompte, qu’il se dégage beaucoup d’alcali volatil, aussitôt que les deux matières commencent à être mêlées ; il faut donc avoir grand soin de prendre ses précautions pour n’être point exposé à en respirer les vapeurs : on doit aussi ménager la chaleur dans cette distillation, surtout dans le commencement, parce qu’alors elle se fait pour ainsi dire sans feu : il passe bientôt dans le récipient des vapeurs qui se résolvent en liqueur, & l’on voit ensuite l’alcali volatil distiller goutte à goutte. Pour ne rien perdre du tout, on peut se servir d’un récipient à deux pointes. À la pointe opposée à la cornue, on adapte un tube de verre, courbé, qui plonge dans un flacon plein d’eau distillée. Il faut avoir grand soin de luter toutes les jointures ; l’air qui s’échappe du mélange de la cornue, traverse le récipient, enfile le petit tube recourbé, & s’échappe à travers l’eau du flacon, en déposant dans cette eau les particules de l’alcali volatil qu’il entraînoit avec lui. Quand la distillation cesse, on éteint le feu du fourneau ; on laisse refroidir les vaisseaux ; on délute, & on verse promptement toute la liqueur du récipient dans un flacon bouché à l’émeri.

On peut encore distiller une partie de sel ammoniac, mêlée à trois parties de chaux éteinte, & d’une partie d’eau égale à celle du sel ammoniac. Quand la distillation est bien faite, on retire près d’une livre d’alcali volatil fluor, si on a employé une livre de sel ammoniac.

Pour retirer l’alcali volatil concret, il faut distiller, avec les mêmes précautions, du sel ammoniac pulvérisé, & mêlé avec le double de son poids d’une terre calcaire quelconque, comme de la craie. On voit passer dans le récipient, une grande quantité d’alcali volatil sous forme concrète, très-blanc & très-beau, qui tapisse tout l’intérieur du ballon. Après la distillation & le refroidissement des vaisseaux, on détache ces cristaux d’alcali volatil concret, & on les renferme dans un flacon qui bouche bien à l’émeri. Ce sel ne diffère pas essentiellement de celui connu sous le nom de sel d’Angleterre : ce dernier n’est qu’un alcali volatil concret tiré de la soie.


§. V. Des Alcalis par rapport à l’économie végétale & animale.

On ne connoît pas encore quelle influence peuvent avoir les alcalis par rapport aux plantes ; on sçait seulement qu’ils entrent pour beaucoup dans leurs parties constituantes : certaines même contiennent de l’alcali fixe tout cristallisé. Si l’on fend perpendiculairement la tige du corona solis, ou tournesol, il n’est pas rare d’y rencontrer de petits cristaux tout formés de sel alcali : les cendres, résultat de la décomposition artificielle des végétaux, nous les offrent par le secours de simples lotions ; mais la nature qui travaille & agit sans cesse, conduit insensiblement toutes les substances végétales à l’entier développement de ce principe. Il seroit intéressant de découvrir la route que la nature suit pour parvenir à cette fin. Pourquoi, par exemple, un fruit, une pomme,