Page:Ségur - La Santé des enfants.djvu/15

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Alors il ne reste plus qu’à maintenir les pieds chauds, la tête fraîche.

Il ne faut donner aucune nourriture pendant plusieurs heures jusqu’à ce que la fièvre soit passée, la tête complètement dégagée.

Donner à boire de l’eau panée, soit de l’eau de riz, soit de l’eau de gruau, soit de l’eau pure.

(J’indiquerai la manière de les faire à la fin du livre.)

Achevez de dégager la tête en donnant un demi-lavement de lait tiède.

Si l’enfant est trop jeune pour prendre des bains de pieds, commencez tout de suite par des cataplasmes et de l’eau fraîche sur la tête et le front.

Pour tenir les pieds chauds après les cataplasmes, enveloppez chaque pied d’une flanelle double, ou dans de la ouate. Quand l’enfant est posé sur son lit, mettez-lui aux pieds une bouteille de grès pleine d’eau très-chaude et bien bouchée. Placez-la de manière qu’elle ne touche pas aux pieds de l’enfant, qu’elle pourrait brûler.

Maintenez la chambre dans une bonne température, pas trop chaude ; donnez de l’air s’il ne fait pas froid dehors ; l’air est toujours bon pour les enfants, surtout quand la tête est prise ou menacée.

Soignez le régime pendant quelques jours.

Tenez le ventre libre au moyen de lavements moitié lait et moitié eau.


délicatesse de l’estomac, des entrailles


Donnez à votre enfant une nourriture saine, pas trop abondante ; garantissez-le du froid, surtout aux extrémités et au ventre ; garantissez-le de l’humi-